En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies

Panais - Topinambours

Portions Jardiniers

L'industrialisation de l'agriculture, la sélection à  tout va, la recherche de productivité dans le monde agricole nous a fait oublier justement de nombreux légumes oubliés et pourtant si savoureux.  Le topinambour en est un exemple. Il débarqua en Europe grâce à l'explorateur Français Samuel de Champlain lors de ces expéditions dans l'actuel Canada (nouvelle France) au début du XVIIe siècle.
Cette astéracée aux jolies fleurs jaunes, cousine du tournesol était cultivée et consommée depuis longtemps par les Amérindiens qui en faisaient un symbole de paix. Grace a sa rusticité et sa forte multiplication végétative, cette poire de terre fut un aliment incontournable  avant l'arrivé de la pomme de terre.  Malheureusement, il fut  associé aux aliments de disette et aux souvenirs de guerre dans de nombreux pays d'europe. Aujourd'hui, il est  réhabilité par des grands chefs et on le retrouve sur les marchés où il est vendu parfois sous l'appellation d'artichaut de Jérusalem.

Le panais a également tendance à se faire oublier pourtant c'est  un légume racine européen très ancien. Il était déjà cultivé dans l'Antiquité et au Moyen-Âge mais il était alors surtout utilisé à des fins médicinales notamment parce qu'il avait un goût très prononcé. D'ailleurs, ce légume tire son nom du latin « panacem » qui signifie « remède ». Pour les personnes hésitantes, il faut savoir que le panais révèle une agréable saveur sucrée. De plus, il renferme de nombreux minéraux et vitamines.
Un dernier mot le panais et le topinambour ne peuvent se faire oublier  car ils sont tous les deux garants d'une bonne digestion, adieu donc aux constipations. Afin d'éviter des pets intempestifs, il est conseillé d'ajouter du bicarbonate à la cuisson ou de cuisiner ces légumes avec des pommes de terres.

Affichage par liste Affichage par vignettes Affichage par tableau Voir en mode Maraîcher